La pose du carrelage mural est une tâche qui peut être décrite comme délicate, compliquée et qui requiert une certaine habilité et une certaine adresse pour mener à bien cette dernière. Toutefois, en prenant les bonnes mesures et les bonnes dispositions, en plus de disposer d’un support sain et sec, cette tâche peut très vite s’avérer d’une étonnante simplicité. Le carrelage mural peut se poser aussi bien sur la cuisine que dans la salle de bains, et cela grâce au grand nombre de variations que possède ce dernier dont les formes, les motifs, les couleurs et les proportions. Bien que la technique soit la même pour n’importe quel type de carrelage mural, cette dernière demande un certain savoir faire dans le domaine ainsi qu’une certaine patience. Bien évidemment, un certain matériel est à prévoir pour le bon déroulement de la procédure. Ce dernier se compose principalement de :

  • De la colle murale ou du mortier – colle
  • Des croisillons
  • Du mortier pour les joints
  • De l’enduit ou des plaques de plâtre ( Si le mur n’est pas lisse )
  • Des produits anti – humidité et anti – moisissures ( Si le mur n’est pas propre et sec )
  • Un maillet
  • Un niveau à bulle
  • Un seau de maçon
  • Un mélangeur électrique
  • Une auge

Quels sont les étapes à suivre pour poser du carrelage mural ?

Une fois tout le matériel en main, les travaux de la pose du carrelage mural peuvent ainsi commencer. En premier lieu, il est important de savoir que la pose d’un carrelage mural cause beaucoup de poussières et de saletés comme des éclaboussures etc.. Ainsi, pour faciliter le nettoyage vers la fin et éviter d’abîmer les surfaces environnantes, il est préférable de protéger le sol et les meubles autour avant d’entamer la pose. Cette étape fera non seulement gagner du temps lors du nettoyage mais permettra aussi de travailler plus aisément. Pour ce qui est de la pièce à carreler, il est vivement recommandé de vider au maximum cette dernière de ses divers objets, de sa décoration et de ses meubles pour gagner en espace et protéger tous ces biens par la même occasion. Il faudra également penser à enlever ou couvrir tout ce qui pourrait gêner durant la pose du carrelage comme des prises électriques, des étagères etc.. Voici donc quelques étapes à respecter à la lettre afin de réaliser une pose de carrelage mural propre, saine, efficace et surtout durable.

  • La préparation du mur : Première étape mais aussi la plus essentielle de toutes, la préparation du mur se fait en dégageant au maximum son espace de travail et protéger le sol environnant tout en vérifiant s’il existe de la moisissure, des fissures ou des trous à reboucher, ou encore même de la simple poussière. Ainsi, cela permet de mettre toutes les chances de son côté et de débuter le chantier dans les meilleures conditions possibles.
  • La préparation du mortier – colle : Pour la pose du carrelage mural, le mortier – colle est un élément essentiel et indispensable pour cette procédure car ce dernier est indispensable pour garder le bon écartement entre chaque carreau du carrelage mural.
  • L’encollage du mur avec le mortier – colle : Avant de commencer à poser son carrelage mural, il faut surtout penser à bien encoller le mur qui servira de support de mortier colle. En effet, cette étape est d’une importance capitale car c’est seulement elle qui déterminera le degré de solidité et de durabilité du carrelage. Pour cela, il faut prendre une bonne quantité de colle sur une truelle et étaler celle-ci tout en formant des cercles sur une petite surface tout en dessinant ensuite des sillons à la verticale et l’horizontale pour garantir une bonne colle du carrelage.
  • La pose des carreaux : Pour cette étape, il faudra s’en référer au plan. En effet, les cartons contenant les carreaux doivent être correctement placés et dans l’ordre de mise en place. Une grande prudence est nécessaire pour cette étape car si un des carreaux était placé dans le mauvais endroit, il faudra tout recommencer à zéro.
  • Le contrôle des niveaux des carreaux : Après avoir posé les premiers carreaux avec succès, il faudra par la suite vérifier la régularité de pose du carrelage. Pour cela, un niveau à bulle est essentiel. Pour avoir un carrelage parfait, la bulle doit être au centre, que ce soit à l’horizontale ou à la verticale.
  • La réalisation des joints : L’espacement crée auparavant par les croisillons va aider à réaliser des joints de qualité. Ces derniers seront étanches et réguliers. Il ne faut procéder à la réalisation des joints que lorsque le mortier est totalement sec et que les carreaux ne risquent plus de glisser. Une fois les croisillons retirés, il faudra appliquer le tout à l’aide d’une truelle. Ensuite, le surplus de mortier devra être retiré avec une raclette en caoutchouc et les joints lissés avec une éponge humide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *