Bien que le fait de poser du carrelage au sol n’est pas forcément une chose très compliquée, cette dernière peut s’avérer délicate et demande quelques conditions, que ce soit au niveau de l’environnement ou au niveau du matériel requis pour cela. En effet, il existe plusieurs étapes qu’il faut respecter afin d’obtenir un carrelage bien posé et prêt à être utilisé sans problèmes. Il est également à noter qu’il existe plusieurs genres de carrelages, que ce soit dans la variété de formats, de motifs ou encore de couleurs. Ainsi, pour pouvoir faire le bon choix concernant le type, la forme et la couleur du carrelage, il est d’abord nécessaire de savoir où ce carrelage sera posé, autrement dit, au niveau de quelle pièce de la maison. En effet, la pièce à carreler a également son importance, et cela au fait que cette dernière détermine la classe d’usure à laquelle devront satisfaire les carreaux. Le critère d’usure se divise en 5 différentes classes pour le carrelage du sol. Après avoir pris la décision d’opter pour un carrelage bien précis, les travaux peuvent ainsi commencer.

Quels sont les outils et appareils requis pour la pose du carrelage au sol ?

Pour pouvoir poser du carrelage au sol, et de la plus efficace des manières, il est nécessaire d’avoir un certain matériel chez soi, un matériel qui se compose principalement de :

  • Une machine pour couper le carrelage
  • Du mortier – colle
  • Des croisillons
  • Une truelle
  • Une spatule dentée
  • Un maillet en caoutchouc
  • Un niveau à bulle
  • Du produit anti – humidité ( Facultatif )
  • Du produit anti – moisissure ( Facultatif )
  • De l’enduit de ragréage auto – lissant
  • Du trichloréthylène ( dans le cas d’éventuelles tâches de graisses ou autres au sol )

Comment bien poser du carrelage au sol ?

Une fois que les outils sont en main, les travaux peuvent donc commencer. Voici quelques étapes à suivre pour obtenir un carrelage propre, bien placé et prêt à être utilisé pendant un long moment.

  • La préparation du sol : Avant de commencer à poser son carrelage, il est très important de vérifier que le support de ce dernier est parfaitement préparé et prêt. En effet, le support se doit d’être solide, propre, sec et surtout plat. Si ce dernier présente quelques signes de moisissure, il est impératif de le traiter sur le champ avec des produits adaptés. Dans le cas où celui-ci présente une surface non plane, il faudra procéder à un ragréage. Dans le cas contraire, le carrelage sera susceptible de subir des cassures qui seront dues à des porte-à-faux. Un autre détail important, il faut savoir que la colle ne tiendra pas du tout si le support est tout sale et poussiéreux. Ainsi, il est essentiel de bien nettoyer le support avant de commencer à coller les carreaux.
  • La prévision du plan : En premier lieu, il faudra d’abord réfléchir à un plan de pose. Pour cela, il est possible de partir du centre de la pièce et de répartir les carreaux sur la périphérie ou partir de l’axe de l’entrée principale de la pièce. Dans le cas d’un carrelage riche en motifs, un schéma précisément réalisé peut s’avérer plus que nécessaire et utile. Sur ce dernier sera indiqué l’emplacement de chaque type de carreaux et de faire une pose sans colle sur une surface d’environ 1, 50 m.
  • La pose des croisillons : Afin d’obtenir un carrelage symétrique et bien aligné, les joints se doivent d’être réguliers et stables, ce qui se fera sans grande difficulté grâce aux croisillons en plastique qui seront systématiquement placés aux coins des carreaux. Ces derniers seront ôtés juste avant que la colle n’ait entièrement séché. Il est aussi possible de les laisser et couler le mortier joint dessus, mais ce n’est pas vraiment recommandé.
  • L’encollage du sol : Une fois que le sol est propre, sec et surtout lisse, il faudra étaler le mortier – colle à l’aide d’une truelle par portions d’environ 1 m². Afin que les carreaux soient bien adhérés, il est conseillé de faire des sillons dans le mortier – colle à l’aide d’une spatule dentée.
  • La fixation des carreaux : Il faudra placer le premier carreau, et tapoter dessus à l’aide d’un maillet en caoutchouc afin de bien fixer celui-ci dans la colle. Ensuite, une répartition des croisillons à chaque angle du carreau, avant de poser le deuxième carreau contre une de ces dernières, le troisième contre une autre et continuer ainsi de suite. Lorsque la surface de pose est terminée, il faudra ensuite tasser le tout en tapotant avec le maillet en caoutchouc, et ce la plusieurs fois afin que le sol soit bien plat. Une vérification à l’aide du niveau à bulle est également à prévoir après cela, et ce avant que la colle ne sèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *